Hitman: Absolution

Hitman: Absolution

La simulation d’assassinat se rachète une conduite

Hitman: Absolution est un jeu d’action à mi-chemin entre le tir à la troisième personne et l’infiltration dans lequel vous endosserez les habits de l’agent 47, un assassin impitoyable embarqué dans une sanglante vendetta contre sa propre agence. Lire la description complète

Les plus

  • Très fun
  • Contrôles intuitifs
  • Challenges exigeants
  • Durée de vie exceptionnelle

Les moins

  • Combats à mains nues insipides
  • Certaines alertes inexplicables

Excellent
9

Hitman: Absolution est un jeu d’action à mi-chemin entre le tir à la troisième personne et l’infiltration dans lequel vous endosserez les habits de l’agent 47, un assassin impitoyable embarqué dans une sanglante vendetta contre sa propre agence.

Tuer n’est pas jouer

Hitman: Absolution est un jeu d’infiltration et vous devrez faire preuve de patience, de doigté et d’une bonne dose de jugeote pour remplir vos objectifs. Si ceux-ci se résument pour la plupart à éliminer une cible précise, vous aurez une totale liberté quant au déroulement de vos missions. Allez-vous faire sauter un pâté de maison entier ou préférerez-vous empoisonner le café de votre victime ? Ce sera à vous de choisir, mais sachez que Hitman: Absolution vous récompensera quand vous arriverez à vos fins sans dommages collatéraux.

L’agent 47 pourra se mettre à l’abri et espionner ses cibles grâce à un astucieux système de couverture. Si le jeu vous encouragera à rester invisible le plus longtemps possible, vous pourrez néanmoins attaquer vos cibles frontalement. Une fois l’alerte lancée et vos pistolets dégainés, Hitman: Absolution se transforme en jeu de tir à la troisième personne classique grâce à un solide système de visée.

Silence, on tourne

Comme dans les épisodes précédents, vous devrez utiliser les aptitudes de l’agent 47 pour vous fondre au mieux dans l’environnement et rester invisible le plus longtemps possible. Votre personnage pourra se déguiser, cacher ses victimes ou encore détourner l’attention des ennemis pour s’infiltrer incognito. Mais ce nouvel opus innove en dotant votre assassin d’une sorte de 6ème sens, l’instinct.

L’instinct est une aptitude qui permettra à votre assassin chauve préféré de visualiser la position des gardes à travers les murs, de prédire leurs déplacements ou de ralentir le temps pour éliminer plusieurs cibles en une fraction de seconde.

Le jeu de la mort

L’agent 47 est une machine à tuer, un véritable professionnel, et on prend vite plaisir à assassiner ses ennemis à la corde à piano avant de disparaitre dans une foule compacte au nez et à la barbe de la police. Un plaisir de jeu rendu possible par des contrôles souples et particulièrement intuitifs. Dans Hitman: Absolution, des actions contextuelles apparaitront à l’écran en fonction de votre environnement immédiat. En approchant un ennemi assommé au bord d’un parapet, vous aurez le choix de récupérer son arme, de voler ses habits ou de le jeter par-dessus bord en appuyant sur une seule touche. Fini les combinaisons complexes à mémoriser. Petit bémol, le jeu emploie la même mécanique pour les combats à mains-nues et ces derniers tiennent plus de la cinématique interactive que de la phase de jeu à part entière.

La mort vous va si bien

Hitman: Absolution adopte un habillage photo-réaliste du plus bel effet et les subtiles animations des personnages contribuent à créer des niveaux vivants et crédibles. Les dialogues entre les personnages sont construits, sensés et parfois même drôles, comme lorsque, vexé, un chef toqué chasse de sa cuisine un garde qui lui suggérait d’ajouter du sel à sa recette. On s’y croirait.

Hitman: Absolution a été développé avec le plus grand soin et cela se sent. Les studios IO Interactive ont su magnifier la célèbre simulation d’assassinat en y injectant des éléments de gameplay vus chez les plus grands (Batman : Arkham Asylum, Red Dead Redemption, etc.) et signent un titre jouissif, exigeant et accessible, doté d’une durée de vie spectaculaire. Indispensable à tout fan d’infiltration qui se respecte, Hitman: Absolution est de la trempe des Metal Gear, des Thief et autres Dishonored. Avec cet opus, la saga se rachète une conduite et fait rapidement oublier les péchés de ses éditions précédentes. Une absolution en bonne et due forme.